Chargement en cours

Stage - Impact du trafic routier sur la qualité de l'air dans les rues

Présentation

Durée : 5 à 6 mois

Contexte :

Le trafic routier, reposant historiquement sur l'utilisation de moteurs à combustion interne, est identifié
comme un contributeur important aux concentrations atmosphériques de certains polluants (notamment
NO2 et particules). Les efforts mis en oeuvre depuis des décennies pour réduire cette contribution ont
conduit à de très fortes réductions des émissions à l'échappement. Ces émissions sont transportées et
transformées dans l'atmosphère par divers processus. Les relations entre les émissions des polluants ou de
leurs précurseurs et leurs concentrations atmosphériques (« immission ») sont souvent non linéaires. Les
interactions entre polluants et/ou précurseurs sont nombreuses. Ainsi, les concentrations atmosphériques en
polluants observées dans l'atmosphère sont gouvernées par de nombreux paramètres liés aux émissions,
aux propriétés des polluants mais aussi aux conditions environnementales.

 

Objectifs :
L'objectif de ce stage consistera à déterminer les facteurs influençant les concentrations de polluants
réglementés dans une rue (dioxyde d’azote, oxydes d'azote, composés organiques volatils, ozone et
particules). Des simulations seront réalisées avec le modèle de rue MUNICH (Kim et al. 2018) de la
plateforme pour la qualité de l’air Polyphemus. Différents paramètres d'entrée du modèle sont amenés à
varier : les concentrations de fond (typiques d’une période hivernale et d’une période estivale), les conditions
météorologiques, l’intensité du trafic dans la rue et les dimensions de la rue (rue plus ou moins canyon en
faisant varier la hauteur des bâtiments et largeur des rues), la composition du parc automobile (parc réel
versus parc avec des voitures Euro 6 ou Euro 7 uniquement). Les évolutions des concentrations pour le
dioxyde d’azote, oxydes d'azote, composés organiques volatils, l’ozone et les particules seront étudiées pour
ces différents scénarios, en mettant l’accent sur l’impact de la composition du parc automobile sur les fortes
concentrations.

Contacts

Merci d’envoyer vos candidatures (CV + lettre de motivation) à Dr Karine Sartelet
(sartelet@cerea.enpc.fr)

Ce poste vous intéresse ?

Postulez en remplissant le formulaire ci-dessous.

Important : pour faciliter leur traitement, nous n'acceptons que les candidatures électroniques.

Pour candidater, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

  • En cliquant sur "Envoyer la candidature", vous acceptez le fait que vos données inscrites ci-dessus seront utilisées par Centre d'Enseignement et de Recherche en Environnement Atmosphérique dans le but pour lequel ce formulaire a été mis en place. Aucune donnée ne sera utilisée dans un autre but, sans votre consentement éclairé, ni ne sera communiquée à un tiers. Vous pouvez à chaque instant demander l'accès, la modification ou la suppression de ces données en nous écrivant à l'aide de notre formulaire de contact ici.

Toutes les informations fournies par vous resteront confidentielles et ne seront ni divulguées ni mises à disposition d’un autre organisme sans accord préalable écrit de votre part. Selon la loi informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant.